Contrôle postal

Rating: No votes.

Les commissions de contrôle postal réparties sur tout le territoire avaient une fonction principale : celle de contrôler le courrier en provenance et en direction du front. Elles permettaient ainsi à l'armée d'avoir une vison panoptique de ce qu'on appelait alors le "moral" de la troupe et de ses évolutions. Certaines lettres jugées subversives ou contenant des informations à caractère militaire pouvaient être retenues.

Ces commissions avaient également pour but d'ouvrir et de vérifier toute correspondance à direction ou en provenance de l'étranger. De cette manière elles saisirent de nombreux documents et ouvrages en provenance des pays neutres.

Les bibliothècaires en charge du fonds de la guerre entrèrent en contact avec divers bureaux du contrôle postal et purent enrichir considérablement le fonds de la guerre par ce biais notamment dans le domaine de la propagande internationale de l'Allemagne. Si le fonds se nourrit de nombreux documents provenant, par exemple de librairies ou de dons, la Commission militaire du contrôle postal de Lyon joue un rôle majeur. Ainsi le commandant du bureau lyonnais, Gabriel Canat-de-Chizy est membre de la commission et envoie un exemplaire de toutes les publications saisies. Certains de ces ouvrages (mais pas tous) sont identitifiables dans le fonds par un tampon "censure postale".

Le bibliothécaire de Lyon, M. Cantinelli, remercie notamment la censure postale de Pontarlier, l'une des plus grandes "usines" de contrôle de la guerre, pour les six cent kilogrammes de publications allemandes, à savoir des brochures et des journaux, qui lui sont parvenus. Le bibliothécaire informe le maire de cette contributionen soulignant : " Si les autres contrôles postaux suivent l'exemple de Pontarlier, ce nous sera là une contribution importante à notre fonds de la Guerre".

De la même façon, le contrôle postal de Narbonne permit lui aussi la constitution du fonds par l'envoi de sacs postaux au conservateur de la bibliothèque lyonnaise.

La censure postale saisit principalement trois grands types d’ouvrages ou publications :

-       Les publications à la gloire de l’Allemagne ou de ses alliés

-       Les ouvrages et revues de propagande allemande (parfois traduits dans différentes langues)

-       Les ouvrages et revues pacifistes ou socialistes

Bibliographie