Le Comité international de la Croix-Rouge de Genève (CICR)

Rating: No votes.

Les initiateurs de l'échange de prisonniers entre l'Allemagne et la France furent l’Etat fédéral helvétique et, plus particulièrement, le Comité international de la Croix-Rouge de Genève (CICR). Il faut attendre un accord de juin 1915 pour officialiser leur situation sous la pression internationale et pour que les premiers échanges commencent.  Le choix des villes d’échange se porta sur Constance en Allemagne et sur Lyon en raison de leur proximité de la Suisse, de la densité de leur réseau ferré et des capacités de logements de blessés. Par ailleurs, depuis août 1914, le CICR a constitué  une Agence internationale pour les prisonniers de guerre (AIPG) à Genève chargée d'obtenir des renseignements sur les prisonniers militaires: près de deux millions et demie de ces militaires captifs seront fichés par cette agence au cours de la guerre. Finalement, grâce à la diplomatie suisse, 90000 hommes ont été rendus à leur patrie entre mars 1915 et juin 1919. Le CICR organise également des visites dans des camps de prisonniers dès janvier 1915:  les délégués se rendent à la fois dans le territoire métropolitain français mais aussi en Corse et dans les colonies d'Afrique du Nord pour évaluer les conditions de vie des prisonniers. À deux reprises, en décembre 1915 et en juin 1918, des prisonniers de guerre sont inspectés par le CICR à Lyon. Le chantier du Stade de Gerland, qui s'appelait autrefois Lyon-Stade, fait à chaque fois l'objet d’une visite. Des captifs allemands travaillent à la construction du futur stade olympique, sur le terrain de l’exposition universelle de 1914.

Bibliographie

  • Documents publiés à l’occasion de la guerre (1914-1918). Rapport de M. le Dr René Guillermin sur sa visite à quelques camps de prisonniers de guerre allemands en France (Genève: Librairie Georg & Cie, juin 1918), p. 18-23.
  • Bruno Fouillet, "La ville de Lyon au centre des échanges de prisonniers de guerre (1915-1919)," Vingtième siècle – Revue d’histoire n°86 (avril-juin 2005): p. 26-42.
  • "Bulletin international des sociétés de la Croix-Rouge," janvier 1916 n°85, p. 12-16.
  • "Nouvelles de l'Agence internationale des prisonniers de guerre," 30 juin 1917 n°26, p. 210.