Marius Berliet

Rating: No votes.

Marius Berliet est né en 1866 à Lyon, dans le quartier industrieux de la Croix-Rousse. Le jeune homme, apprenti tisseur à 15 ans, rejoint l’atelier paternel, très vite passionné de mécanique. Il construit son premier moteur en 1894 puis sa première voiture l'année suivante. Au début du siècle, il achète dans la rue Sully un local de 90 m2 puis loue un atelier de 450 m rue Paul-Michel Perret. En 1902, il acquiert les usines Audibert et Lavirotte (5000 m2), embryon de l’usine Berliet de Monplaisir. Son usine acquiert une réputation favorable dans la région lyonnaise. En 1905, il vend à l’American Locomotive Company le brevet de 3 véhicules et son usine connaît un essor industriel exceptionnel: en 1913, 3 500 voitures sortent de l’usine de Monplaisir qui occupe 48 000 m2. Au début de la Première Guerre mondiale, la construction de deux usines permet la constitution d'un ensemble de près de 10 hectares. La production s'élève alors à 3500 véhicules par an mais la fabrication d'engins de guerre ou d'obus oblige à stopper la sortie des voitures. Les besoins militaires deviennent rapidement considérables: en 1914, il fabrique 6000 obus par jour, puis des camions (40 CBA par jour en 1916) et des chars Renault (1050 en 1918). Pour faire face, l'effectif augmente continuellement pour atteindre 7000 personnes en 1918 et, dès 1920, les fabrications mécaniques et l'assemblage des camions sont transférés à Vénissieux. A la fin de la guerre, la marque Berliet devient célèbre à travers le monde pour son rôle dans la Grande Guerre et notamment l’utilisation des robustes camions CBA qui alimentent le front, en particulier sur la Voie Sacrée reliant Bar-le-Duc à Verdun. Malgré la concurrence de plus en plus rude des géants nord-américains, Berliet construit, en temps de paix, des moteurs à gazogène et en se spécialisant dans le poids lourd. La ville de Lyon lui rend hommage par une rue à son nom dans le huitième arrondissement ainsi que par la Fondation de l'Automobile Marius Berliet dans le troisième arrondissement.

Bibliographie