Justin Godart

Rating: No votes.

Issu d'un milieu modeste, né à Lyon aux Brotteaux le 26 novembre 1871, il fait des brillantes études de droit, devient avocat et se lance en politique. Il est conseiller municipal radical-socialiste en 1904, adjoint au maire puis élu député en 1906. En 1913 il fonde la société des Amis de Guignol. Pacifiste, préoccupé des questions d'hygiène et de travail, il est réélu député jusqu'en 1926, date à laquelle il devient sénateur (jusque 1940). Mobilisé dans la Territoriale, il rejoint un temps son régiment avant d'être rapidement déchargé de ses obligations militaires. Il s’engage alors comme infirmier volontaire avec un autre député Lyonnais, le socialiste Marius Moutet. Il peut alors observer de près la manière dont (dys-)fonctionne le Service de santé des armées au début de la guerre. Son expérience du front conforte également son patriotisme qui se teinte désormais aussi d’anti-germanisme. Après la rentrée parlementaire de décembre 1914, comme vice-président de la Chambre il s’efforce de renforcer le contrôle du pouvoir civil sur les militaires. Le 15 juillet 1915, il entre au gouvernement comme Sous-secrétaire d’État au service de santé au Ministère de la Guerre (au 231 Boulevard Saint-Germain). Il y demeure jusqu’en 1920 sans interruption. Son œuvre y est considérable et le service de santé français est sans doute, à la fin du conflit, l’un des tous premiers au monde. Il pose même les jalons des politiques publiques de santé modernes. En 1918, il fonde la ligue de lutte contre le cancer dont il assure la présidence jusqu’à sa mort en 1956. Après la guerre, il poursuit son œuvre en faveur de la santé publique. En 1940, il fait partie des 80 parlementaires qui refusent de voter les pleins pouvoirs à Pétain. Résistant, il sauve des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et il est fait « Juste parmi les Nations » en 2004. Une rue porte son nom à Lyon.

Bibliographie

  • Vincent Viet, "Droit des blessés et intérêt de la nation : une casuistique de guerre (1914-1918)," Revue d'histoire moderne et contemporaine 59 (2012): 85-107.
  • Annette Wieviorka (dir.), Justin Godart. Un homme dans son siècle, 1871-1956 (Paris: CNRS éditions, 2000).