Du soda pour les abeilles chinoises 1 : Coca-Cola rafraîchit Shanghai

Rating: 3 (2 votes)

La Chine est une république depuis la révolution de 1911 qui a mis fin à l'empire régi par la dynastie des Qing qui régnait depuis 1644. Les « Occidentaux » étaient alors présents en Chine, et surtout à Shanghai depuis les deux guerres de l'opium (1839-1842 puis 1850-1860) qui se conclurent conclues par les traités dits "inégaux" (traité de Nankin en 1842), accordant aux puissances occidentales un certain nombre de privilèges, notamment des facilités pour importer et exporter, et surtout l'octroi de « concessions », enclaves territoriales placées sous juridiction étrangère dans les "ports ouverts", où de nombreux étrangers et compagnies étrangères vinrent s'installer dans l'espoir de faire fortune, même si la population étrangère reste très minoritaire au début du XXeme siècle (2% de la population totale à Shanghai). Shanghai est l'un des plus importants de ces ports : il était alors divisé entre la ville chinoise, d'un côté, et les concessions française et internationale (sous administration britannique et américaine) de l'autre. Shanghai était une plaque tournante de l'industrie et du commerce en Chine, fortement marquée par les influences occidentales, au point d'être parfois perçue par les contemporains anti-impérialistes comme un « corps étranger » en Chine. Elle apparaissait comme la ville de tous les contrastes, une sorte de cité babélique entre Chine et Occident, entre « tradition » et « modernité ». Dans les années 1920-1930 l'urbanisation se développe à un rythme effréné : la population de Shanghai tripla entre 1900 et 1930, passant de 1 million à 3 millions d'habitants.  L'essor d'une société de consommation urbaine multiculturelle s'accélère, avec l'apparition de moyens de transport « modernes » (tramway, automobiles), de grands magasins, ou de cinémas. Dans ce contexte, émerge une culture visuelle urbaine spécifique où la publicité, protéiforme et portée par des supports multiples (presse, affiches, calendriers, cigarette cards, emballages, cinéma) jouait un rôle essentiel.

La presse en était un vecteur privilégié. Le XIXeme siècle marqua le véritable envol de la presse, en Europe d'abord, au fil de multiples innovations technologiques dans l'imprimerie, puis aux Etats-Unis et dans le monde entier, y compris en Chine. Presse et publicité entretinrent depuis leurs origines des relations intimes et complexes, qui s'inversèrent au cours du temps : si la presse accompagna d'abord l'émergence d'une publicité fragile à ses débuts, sa survie fut à son tour rapidement conditionnée par les revenus tirés de la publicité, un facteur qui explique la prolifération publicitaire dans la presse dès la fin du XIXe et le début du XXeme siècle. Shanghai était alors le centre chinois de l'industrie de la presse et de l'édition, dominée à l'époque par la Commercial Press : à l'exception des quotidiens locaux, c'est à partir de Shanghai qu'était diffusée la plupart des quotidiens et des revues en langue chinoise et étrangère (anglais surtout). En ces années 1920-1930, l'industrie de presse connaît une double mutation quantitative (prolifération du nombre de titres et de numéros imprimés) et qualitative (diversification des productions, apparition d'une presse spécialisée, "tournant visuel" avec l'apparition de magazines illustrés et le recours croissant à l'imagen grâce à l'invention de la (chromo)lithographie puis de la photographie). C'est dans ce contexte qu'apparut le premier magazine américain spécialisé dans l'apiculture, The Bee Journal (蜜蜂 – mifeng, qui signifie miel en langue chinoise), fondé aux Etats-Unis en 1861 par Samuel Wagner et publié peu de temps après en Chine. Cette revue traduisait et accompagnait l'essor de l'apiculture à l'époque, mais ne devait avoir qu'un lectorat limité du fait de sa spécialisation même. Chaque numéro comportait entre quinze et vingt pages, et paraissait régulièrement tous les dix jours, comme le précisait la couverture. Il est remarquable que cette revue existe toujours actuellement aux Etats-Unis : cette longévité peu commune s'expliquerait autant par sa forte spécialisation, son ancienneté, que par la place prépondérante qu'elle accordait aux publicités et à la diversité de ses annonceurs, accueillant non seulement des publicités directement liées à son domaine (miel, matériel d'apiculture) mais aussi des produits plus génériques (médicaments, boissons, notamment Coca-Cola).

Coca-Cola est l'annonceur (ou commanditaire) de cette publicité. Les publicités pour Coca-Cola apparurent tardivement dans la presse (fin des années 1920) et restèrent rares, d'un triple point de vue. Rareté tout d'abord en comparaison avec d'autres produits comme les médicaments et les cigarettes, qui envahissaient littéralement les pages des journaux et magazines de l'époque, signe des liens originels privilégiés que ces produits entretenaient depuis l'origine avec l'industrie publicitaire, ainsi que de l'importance que les compagnies leur accordaient dans leur stratégie commerciale. Par ailleurs, la présence publicitaire de Coca-Cola restait cantonnée aux revues spécialisées et aux magazines féminins surtout (quelques rares occurrences peuvent être signalées dans le Chung Hwa Magazine entre 1928-1935), a priori toujours de langue anglaise et/ou produite par des Américains. Enfin, la rareté des publicités pour Coca-Cola dans la presse chinoise doit être évaluée par contraste avec leur prolifération aux Etats-Unis. Comment comprendre cette discrétion ? La compagnie privilégiait-elle d'autres supports (affiches, bouteilles et autres emballages qui devinrent bientôt objets de collection, spots radiophoniques ou filmiques) ? Le célèbre soda américain se sentait-il mal à l'aise dans ce pays bien éloigné de son berceau géorgien ? Créée à Atlanta en 1888-1891 par l'homme d'affaires Asa Griggs Candler, qui sut tirer profit de l'invention plus ou moins légendaire de la boisson par un pharmacien local, John Pemberton, la compagnie Coca-Cola connut un essor considérable aux Etats-Unis et dans le reste du monde : en 1926, Robert Woodruff, le président de « the Coca Cola Company » créa la « Coca Cola Export Corporation » pour assurer la distribution mondiale du produit. La compagnie s'implanta en Chine au lendemain de la Première guerre mondiale, grâce à la fin des restrictions en sucre qui permirent le regain de la production, avant même son importation plus tardive en France à partir de 1933. La boisson gazeuse rencontra un succès tout aussi rapide qu'inattendu, qui s'expliquerait par le goût particulier des consommateurs chinois pour les bulles et l'attrait parfois ambivalent envers tout ce qui vient de « l'Occident », symbole de « modernité ».

L'image doit d'abord être regardée "à distance" c'est-à-dire resituée dans l'économie du journal et de la page : elle figure en fin de revue (à la page 14), comme la plupart des images publicitaires et autres annonces, ce qui relève du choix éditorial de privilégier le contenu informatif par rapport aux intérêts commerciaux des compagnies. Mais l'image située en haut à droite de la page, de taille plutôt honorable (elle occupe près d'un quart de la page) est bien visible, et son message clairement et immédiatement lisible.

Poursuivons ensuite par une analyse "rapprochée" de l'image consistant à la décomposer pour en étudier en détail les différentes éléments : c'est l'objet du second volet de cette production, intitulé "Du soda pour les abeilles chinoises (2) : décryptage "rapproché" d'une publicité pour Coca-Cola publiée à Shanghai dans la revue américaine d'apiculture "The Bee Journal" (1928).

 

Bibliographie

  • The Bee Journal (蜜蜂), 21 mai 1928, in 晚清珍稀期刊汇编, ed. 晚清珍稀期刊汇编 (北京市: 全囯图书馆文献缩微复制中心, 2009), 9219.
  • Allen, Frederick, Secret Formula : How Brilliant Marketing and Relentless Salesmanship Made Coca-Cola the Best-known Product in the World (New York NY: HarperBusiness, 1994).
  • oung-Witzel, Gyvel, The Sparkling Story of Coca-cola : an Entertaining History Including Collectibles, Coke Lore, and Calendar Girls (Stillwater, MN: Voyageur Press, 2002).
  • "eston, Timothy B., ‘Minding the Newspaper Business:  The Theory and Practice of Journalism in 1920s China," Twentieth Century China 31 (2006): 4–31.
  • Watters, Pat, Coca Cola : An Illustrated History (New York: Doubleday & Company Inc., 1978).
  • "Virtual Shanghai", http://virtualshanghai.net.
  • Reed, Christopher, Gutenberg in Shanghai : Chinese Print Capitalism, 1876-1937 (Vancouver: UBC Press, 2004).
  • Pope, Daniel, The Making of Modern Advertising (New York: Basic Books, 1983).
  • "Making Sense of Advertisements", http://historymatters.gmu.edu/mse/ads.
  • Oliver, Thomas, The Real Coke, the Real Story (London: Pan Books, 1987).
  • O’Barr, William M., "ADText - An Interdisciplinary Curriculum for Advertising - AEF", http://www.adtextonline.org/index.html.
  • O’Barr, William M., "Advertising in China," Advertising & Society Review 8/3 (2005).
  • O’Barr, William M., Culture and the Ad : Exploring Otherness in the World of Advertising (Boulder, Colo: Westview Press, 1994).
  • Museum of Broadcast Communications, and John McDonough, The Advertising Age Encyclopedia of Advertising (New York: Fitzroy Dearborn, 2003).
  • MPI Home Video (Firm), MPI Media Group, and Jeff Martin, Coca-Cola the History of an American Icon (Orland Park, IL : MPI Media Group, 2001).
  • Mittler, Barbara, "Gendered Advertising in China: What History Do Images Tell?," European Journal of East Asian Studies 6/1 (2007).
  • Mittler, Barbara, "Defy(N)ing Modernity: Women in Shanghai's Early News-Media (1872-1915)," (2003 (non publié)).
  • Mittler, Barbara, "Imagined Communities Divided: Reading Visual Regimes in Shanghai’s Newspaper Advertising (1860s-1910s)," (2003 (publication en cours)).
  • "Stay Home and Shop the World: The Cosmopolitan Nature(s) of Advertising in Shanghai (1860s–1910s)," in Studies in the Chinese Public Sphere II, ed. Catherine Yeh, Rudolf G. Wagner (2007).
  • Mittler, Barbara, A Newspaper for China?: Power, Identity, and Change in Shanghai’s News Media, 1872-1912 (Cambridge, Mass.: Harvard University Asia Center, Harvard East Asian Studies Monographs, 2006).
  • Marchand, Roland, Advertising the American Dream : Making Way for Modernity, 1920-1940 (Berkeley: University of California Press, 1985).
  • Lee, Leo, Shanghai Modern : the Flowering of a New Urban Culture in China, 1930-1945 (Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 1999).
  • Kahn, E. J, and National Institute on Drug Abuse,, The Big Drink : the Story of Coca-Cola (New York: Random House, 1960).
  • Henriot, Christian, Roux, Alain, Shanghai années 30 : plaisirs et violences (Paris: Éditions Autrement, 1998).
  • Gerth, Karl, China Made : Consumer Culture and the Creation of the Nation (Cambridge: Harvard University Asia Center , Harvard University Press, 2003).
  • Films for the Humanities (Firm), FM Arts (Firm), and Ute Charisse, The Coca-cola Bottle and the Red and Blue Chair (Princeton, NJ : RM Arts, Films For The Humanities & Sciences , 2003).
  • Dikötter, Frank, Exotic Commodities : Modern Objects and Everyday Life in China (New York: Columbia University Press, 2006).
  • D.L.I. Proudctions, and Irene Angelico, The Cola Conquest (Montreal, Quebec: DLI Productions, 2004).
  • Conran Foundation, Victoria and Albert Museum, Boilerhouse Project, and Stephen Bayley,, Coke! : Coca-Cola 1886-1986, Designing a Megabrand (London: Conran Foundation, 1986).
  • "Common People And Artist", http://commonpeople.vcea.net/Visual_Overview.php.
  • Bergère, Marie-Claire, Bianco, Lucien, Domes, Jürgen, La Chine au XXe siècle (Paris: Fayard, 1989).
  • Bergère, Marie-Claire, Histoire de Shanghai (Paris: Fayard, 2002).
  • Beyer, Chris, Coca-Cola Girls : an Advertising Art History (Portland Or.: Collectors Press, 2000).
  • Chao, Thomas Ming-heng, Institute of Pacific Relations, China Institute of Pacific Relations Con, The Foreign Press in China (Shanghai, China: Institute of Pacific Relations, 1931).
  • .
  • The American Bee Journal, "Bee Journal - History", http://www.americanbeejournal.com/site/epage/79325_828.htm.
  • The Coca-Cola Company, "Coca-Cola History | World of Coca-Cola", http://www.worldofcoca-cola.com/coca-colahistory.htm.
  • The Coca-Cola Company, "Coca-Cola History: Coca-Cola Heritage Timeline", http://heritage.coca-cola.com/.
  • Coca-Cola Company, Hoy, Anne, Coca-Cola : the First Hundred Years (Atlanta Ga.: Coca-Cola Co., 1986).
  • Duke University - John W. Hartman Center for Sales, Advertising & Marketing History, "Coca-cola - Duke Libraries", http://library.duke.edu/digitalcollections/?keyword=coca-cola.
  • Coca-Cola South Pacific, MCM Entertainment, Wilson, David, 100 Years of Coca-Cola Always Coca-Cola ([Australia] :: (Australia: MCM Entertainment [for] Coca-Cola South Pacific, 1993).