Les cercles du soldat

Rating: No votes.

Tous les soldats, travailleurs, convalescents cherchent à s’occuper et à s’amuser: les rues, les parcs et les établissements de loisir de la ville sont investis par ces nouveaux Lyonnais. Les autorités civiles et militaires sont alors poussées à encadrer les loisirs. Durant l’été 1915, on peut citer l’œuvre du Repos du soldat, qui a ouvert un local dans le Parc de la Tête d’or, où les poilus peuvent trouver des livres, de quoi écrire et assister à un concert hebdomadaire. Ils sont ouverts aux blessés mais également aux permissionnaires. En face du parc, sur le boulevard des Belges, un autre local appelé Jardin du blessé est mis à la disposition des combattants blessés afin qu'ils puissent se distraire grâce aux jeux de boules, de fléchettes ou de quilles par exemple. De la même façon, ces soldats ont libre accès à une salle de billard, de lecture et de correspondance. Un autre local de ce type apparaît également sur le quai de Retz, actuel quai Jean Moulin, dont l'objectif est clairement énoncé : préparer l'après-guerre. Ainsi, on peut lire, dans le programme de 1915, les solutions que propose le Cercle du soldat sur ce quai dans les phrases qui suivent: " Comment s'y préparer? En étudiant le terrain du combat: les pays étrangers ouverts à notre activité; en forgeant nos armes en temps de paix (...); - enfin, en assainissant notre corps et en portant le fer rouge aux gangrènes qui le rongent: alcoolisme, tuberculose, néomalthusianisme, mauvaises méthodes d'éducation. Tel est l'objet des causeries qui vont être faites, chaque mardi au Cercle du soldat". Les Foyers du Soldat, organisés par l’Union franco-américaine, offrent également des espaces de jeu, de lecture, de concert, voire de cinéma. Il en existe plusieurs à Lyon dont un dans le quartier de Gerland. Néanmoins, malgré leurs spécificités, tous ces cercles partagent le même objectif: lutter contre l'alcoolisme et préparer le soldat à l'après-guerre.

Bibliographie

  • "Le Progrès," 21 juillet 1915, 26 août 1915. , .
  • Charvier Annie, Lyon, 1900-1920, Mémoire d'hier (Romagnat: Ed. de Borée, 2007).
  • Cercle du soldat à Lyon : Recueil de documents (affiches, programmes de fêtes, etc.) (Lyon, 1915).
  • Société de secours aux blessés, "Le jardin du blessé," affiche, ca 1915-1918.