Le monument aux morts d'Oran

Rating: No votes.

Le monument aux morts d’Oran, appelé Monument de la Victoire a été érigé à la gloire de 12 000 hommes du département d’Oran morts pendant la Première Guerre mondiale, incorporés pour la plupart en septembre 1916. Il comporte un socle principal, haut de 12 m, surmonté de trois poilus, deux de face et un autre qui leur est adossé. L’inscription précise est :« Le département d’Oran à ses enfants morts pour la Patrie – 1914-1918 ». Sur le socle étaient également cités les noms de différentes batailles: Charleroi, Marne, Somme, Champagne, Verdun, Dardanelles… Il a été inauguré par le gouverneur général de l’Algérie, Maurice Violette, le 26 mai 1927.  En 1966, le maire de Lyon considère qu'il serait légitime de créer, au sein de la Duchère, un monument qui rappellerait l'Algérie. Le choix se porte sur le monument aux morts d'Oran. Louis Pradel charge Napoléon Bullukian de procéder, en accord avec une entreprise d'Oran, à la dépose du monument et à son transfert. Les démarches sont longues mais le monument quitte le port d'Oran le 15 décembre 1967 pour arriver une quinzaine de jours après à Lyon.