L'usine Zénith

Rating: No votes.

En 1905, François Baverey met au point un carburateur à jet compensateur permettant un débit d’essence rigoureusement proportionnel au régime de la voiture. Interessée par ses recherches, la société Rochet-Schneider met à sa disposition son laboratoire et son atelier d’études afin qu'il puisse procéder à divers essais et expériences pratiques sur des moteurs d’automobiles. Le carburateur Zénith est breveté en 1907. Suite à l’accord signé en 1906 entre le constructeur lyonnais d’automobiles et François Baverey, tous les modèles sortant des usines du chemin Feuillat possèdent, dès 1908, un carburateur Zénith.

En août 1909 est crée une société anonyme dénommée Société du Carburateur Zénith au capital de 50 000 francs tant le succès de cette filiale est important. Robert-Schneider loue rapidement une plus grande partie de l’usine pour la production de ces carburateurs. En 1917, la superficie occupée par Zénith est de 23 500 m2, le siège social de Zénith est alors basé dans les bâtiments qui s'étendent du 49 au 51 chemin Feuillat dans le troisième arrondissement. La société filiale des carburateurs Zénith travaille à plein rendement pendant la guerre pour équiper des moteurs: son essor est tel que les deux sociétés Zénith et Rochet-Schneider doivent être séparées en 1917.

Bibliographie

  • Bibliothèque municipale de Lyon, "Point d'actu 'La Friche RVI, lieu plusieurs fois précurseur'", http://www.pointsdactu.org/article.php3?id_article=1664.
  • Angleraud Bernadette, Pellissier Catherine, Les dynasties lyonnaises des Morin-Pons aux Mérieux du XIXème siècle à nos jours (Paris: Perrin, 2003).